Vous allez voter le 22 mars prochain pour les premières élections départementales.

La campagne électorale du premier tour se termine dans quelques jours, tous les candidats se sont exprimés pour présenter leur programme ou stigmatiser des problèmes nationaux qui n'ont rien à faire dans une élection de proximité, d'autres scrutins sont faits pour cela et certains candidats devraient s'en rappeler pour être crédibles dans  le territoire où ils se présentent.

A mon tour d'exprimer le point de vue d'un citoyen ordinaire et libre de son expression sur ces premières élections départementales, tout particulièrement sur celle qui concerne le nouveau canton du Cateau-Cambrésis.

Un candidat  de Busigny s'y présente au titre de remplaçant, cela ne s'est pas vu depuis plus de quarante ans dans notre petite commune qui veut maintenant porter son ambition - de remplacement - au delà des limites de notre modeste terroir, vers les brumes de Lille,  la capitale des Flandres.

C'est bien et c'est louable, mais soyons beau joueur pourquoi la commune a-t-elle fait obstruction à l'expression des autres candidats en ne leur mettant que bien tardivement une salle de réunion publique inadaptée alors que le candidat soutenu par la municipalité bénéficie de la salle des fêtes et auparavant des pompes de la république ?

De source sûre des embûches ont été posées pour les uns et des facilités accordées aux autres, dans la distribution de tracts par exemple..... Est-il normal de joindre un tract électoral avec les informations municipales ?

Ce n'est ni sportif ni Fair-Play, mais le pire est quand le candidat remplaçant affirme dans ce tract que les élections sont importantes pour obtenir des subventions dont notre commune a besoin et passe sous silence - peut-être par ignorance - les véritables missions du département auxquelles il prétend, mais qu'apparemment il connait bien mal !

il ne s'agit pas d'obtenir une source de subventions mais de faire vivre l'action sociale d'un département, de faire vivre ses structures au service de ses habitants, de gérer les collèges et les routes, de favoriser le développement économique pour tous..... L'esprit de clocher n'a rien à voir avec cela, le choix est ailleurs !!

il semble devenu politiquement correct de ne pas afficher ses orientations politiques, preuve là aussi d'un manque de courage  évident sur des écrits à peine rosissant.....

Pour ce qui me concerne je dis que cela suffit,  que nos édiles municipaux  arrêtent ce jeu  stupide pour devenir responsables de ce qu'ils sont et cessent de cultiver cette manie de prendre les électeurs pour ce qu'il ne sont pas.

Le sort des urnes ne m'a fait que conseiller de base, cependant je ne serai jamais solidaire de mesquineries  puériles et infantiles que je n'ai connues que dans les cours de récréation des petites écoles. 

Je respecte trop les citoyens pour leur mentir et, parce que je crois en certaines valeurs de tolérance et d'équité, de rigueur et d'ordre et avant tout parce que je crois en vous, je m'engage clairement, sans sous-entendus :  

j'apporte mon soutien à Didier Drieux, Sylvie Clerc, Jean Marc Dosiere et Axelle Doerler en qui j'ai toute confiance pour agir dans le respect de ces valeurs et qui, eux, annoncent la vraie couleur,  comme les grands élus du Cambrésis.

Voter dans ce sens n'est pas voter contre Busigny bien au contraire, pensez y dès le 22 mars !

Didier Maréchalle.

Retour à l'accueil du site